Dans cet article, je vais partager avec toi une liste de conseils pour t’aider à lire le Coran chaque jour bi dhni Llah. Tous les compagnons présents ont témoigné l’avoir entendu autoriser ces sept variantes[2]. Pour commencer, les ulémas se sont posé la question de savoir si le terme sept se réfère au chiffre ou bien cela désigne autre chose. Toi qui entends et sais tout ! Une partie pense qu’il s’agit des tribus de : Quraysh, Hudhayl, Tamîm,  Azd, Rabî‘a, Hawâzin et Sa‘d b. Bakr. Il s’agit de l’une des deux versions actuellement les … Yasin 44. . En réalité, les traditions qui autorisent la lecture par le sens ont été mal assimilées par les défenseurs de cette théorie. Al-Fatiha : Le Prologue 32. … L’abrégé et le développé, 6. Elle … Comme nous l’avons auparavant signalé, le Coran est fondamentalement inimitable par les termes dont il fait usage. Ainsi Uthman a rassembl�s les sept corans et les a fait br�ler, � l�exception d�un seul. Les orientalistes se sont saisis de cette faille pour dire que le Coran était lu selon la guise de chacun[2]. Ø  La septième tournure consiste à modifier la prononciation d’un terme ou d’une lettre en fonction des dialectes des tribus arabes. La raison des sept modes de récitation du Coran Comme j’appelle les non-musulmans à l’Islam je voudrais que vous m’expliquiez la raison de la diversité des lectures du Coran j’ai foi en le fait que le Coran est unique et qu’Allah exalté soit-Il le préserve mais je cherche un moyen convenable pour expliquer cela aux non … Ø  La quatrième tournure consiste à modifier un terme par autre dont le sens les sonorités sont sensiblement différents, comme le terme (talh طلح) qui se lit aussi (tal‘ طلع)[5] . L’ambigüité de la concordance entre les sept variantes de lecture et les sept grands lecteurs a conduit quelques ulémas à confondre les deux catégories[4]. Plusieurs versets dans le coran incitent les musulmans à le lire et montrent le degré d'importance que Dieu y accorde et comment les croyants qui lisent le livre sacré sont récompensés dans l'au-delà. Nous excluons cette option pour des raisons qui relèvent de l’évidence. a lecture du Coran possède des bienfaits majeurs, elle occupe une place de choix dans la vie d'un musulman. Ils ont, de même, divergé sur la désignation de ces tribus. Ici le cas sujet devient dans une variante le complément d’agent : « Adam recueillit de son seigneur certains paroles » ou : « Certaines paroles de son Seigneur furent recueillies par Adam »[2]. Toutefois, la pire de toutes ces catégorisations reste celle de dire qu’un même terme coranique peut être remplacé par sept autres synonymes sans altérer le contenu du Coran. Il a même demandé à Gabriel d’augmenter les variantes de lecture jusqu’à ce qu’elles aient atteint le nombre sept. Une partie pense qu’il s’agit des tribus de : Quraysh, Hudhayl, Tamîm,  Azd, Rabî‘a, Hawâzin et Sa‘d b. Bakr. Ce qui fait de cette particularité un élément incontestable du Coran[3]. Ø  La troisième tournure consiste à modifier le genre et le nombre dans le verset. Les savants ont essayé chacun à sa manière de circonscrire cette définition à une thématique donnée qui sied à son inspiration. C’est la signification exacte des sept variantes de lecture qui a provoqué de nombreux désaccords chez les commentateurs de cette tradition. Les Compagnons divisaient le Coran en sept c’est-à-dire qu’ils finissaient le Coran tous les sept jours. Elles ont été rapportées de diverses manières par différents compagnons. les six autres lettres ou �ditions ont �t� abandonn�es par Uthman qui a interdit leur r�citation �. »(Hadith rapporté par At-Tirmidhi et An-Nassaï) Elle doit être employée à l'ouverture et à la fermeture de toutes invocation. L’exceptionnel 7. Par conséquent, il n’est pas approprié de vouloir absolument déterminer une grille de sept variantes de lecture différentes. (Coran 2.127) Rabbana taqabbal minna innaka anta s-sami`ul-l-`alim 2. Il ré... D’après Djâbir b. LES CIRCONSTANCES DE LA RÉVÉLATION (DERNIÈRE PARTIE). Les ouvrages qui traitent la question des variations se divisent en trois catégories. Al-Bour Toutes se suffisent [= chacune est compl�te ] �. Les sciences du Coran sont toutes les sciences qui servent le Coran et cherchent à en explorer les secrets et les mystères. Les 6 règles extérieures et intérieures de la lecture du Coran. Il est aussi par ses bienfaits, un remède pour toutes … En effet, notre Noble Prophète ('alayhi salat wa salam) a dit dans un hadith rapporté par Muslim : « Lisez le Coran ! puis sept sourates. Les lectures du Coran (en arabe : القراءات القرآنية), sont les méthodes de vocalisation du Coran.Elle naissent du rajout de signes diacritiques sur le squelette consonantique coranique mais ne sont fixées qu'au X e siècle, plusieurs siècle après la mise par écrit du rasm coranique. Les partisans de cet avis considèrent que les sept variantes de lecture sont en réalité une manière de faciliter la lecture du Coran et sa mémorisation. Ils se sont alors intéressés à une interprétation thématique et symbolique. Cette position reste, néanmoins, très fragile, car elle ne tient pas compte des traditions prophétiques qui insistent sur le nombre sept. Une étude globale du texte coranique réalisée par Ibn Al-Djazarî à ce propos démontre que les sept variantes de lecture fait référence aux sept tournures par lesquels certains versets peuvent être lus, La première tournure consiste à modifier la fonction grammaticale d’un mot. Mais que s�est-il pass� ? Al-Insan : L'homme 85. Les sept lecteurs du Coran (al-Qira' al-Saba'a, القراء السبعة) du deuxième siècle de l'hégire qui avaient des divergences à propos de la lecture de certains termes coraniques, sont les personnes suivantes: Abdullah b. Les Salafs prêtaient une attention particulière au … La science prophétique. La science des actes de Dieu, 5. Chacun d�entre eux �tait acharn� � [garder] l��dition qu�il avait. Lache-le, me dit le Proph�te; et il dit � H�cham de r�citer. L’ambigüité de la concordance entre les sept variantes de lecture et les sept grands lecteurs a conduit quelques ulémas à confondre les deux catégories, Étant donné que la signification de l‘expression ‘‘sept variantes’’ n’a pas été déterminée de manière formelle par le Prophète, PSL, ni par les compagnons, les exégètes ont longuement divergé sur le sens à lui attribuer. Asadjda : La prosternation 36. Dans cette 24e leçon de Tajwid, nous allons apprendre les différents modes de récitation du Saint Coran. Ces variantes s’appliquent seulement lorsque la lettre Alif – ا – est la dernière lettre du mot. C'est la m�me chose avec les quatre �vangiles mais nous n'avons pas br�l�s les autres, comme Othman l�a fait avec les corans, mais nous les gardons comme des paroles inspir�es de Dieu dans l�unique Evangile. De nos jours, les célèbres lectures utilisées sont : Warsh, Naafi et Hafs rapportant d’Assim. Louanges à Allah. La science de la création, 2. 'Omar-ben-El-Khatt�b disait: "j'ai entendu H�cham ...r�citer la sourate d'El-Forq�n autrement qu'on ne la r�citait (d'ordinaire). La science du monothéisme pur, 3. Cela se produit soit par l’emphase, soit par l’inclinaison phonétique soit par l’aspiration d’une lettre ou soit par l’incise. En effet, ce Coran a été révélé suivant sept aḥruf. Voici quelques exemples qui illustrent son analyse : Ø  La première tournure consiste à modifier la fonction grammaticale d’un mot. La science de la résurrection, 7. Enfin, il y a les ouvrages qui traitent spécifiquement ce sujet. C'est ainsi qu'� �t� r�v�l�e cette sourate, ajouta le Proph�te. Il y a même un consensus sur ce sujet chez les compagnons comme l’atteste un discours public de ‘Uthmân lors de son califat dans lequel il a évoqué ces variantes admises par le Prophète, PSL. L’abrogé et l’abrogeant, 5. Outhmân Ibn ‘Affân rapporte que le Messager d'Allah a dit : "Le meilleur d'entre vous est celui qui apprend le Coran et l'enseigne aux autres." A celui qui la récite, Dieu inscrira un salaire équivalent à dix fois la lecture du Coran". Récitez-le de la manière qui vous est facile. D’ailleurs, la majeure partie des savants est de cet avis, comme le soutient le traditionniste Ibn Hibbân[7]. Les diff�rences entre les corans des peuples de Al-Madina, Al-Kophah et Al-Basra (par Al-Kithany). Parmi ces mérites, Allah a permis au Coran d'intercéder en notre faveur au jour du Jugement Dernier. Les savants ont beaucoup divergé sur le sens à donner à ce mot dans ce hadîth [3]. De plus, ‘Umar et Hishâm qui ont divergé sur la lecture de sourate, Dans ce hadith, le Prophète, PSL, aurait dit que le Coran est descendu de sept portes qui reflètent ses sept variantes : la réprobation, l’obligation, l’autorisation, l’interdiction, l’univoque, l’équivoque, et les paraboles, Toutefois, la pire de toutes ces catégorisations reste celle de dire qu’un même terme coranique peut être remplacé par sept autres synonymes sans altérer le contenu du Coran. De surcroît, rares sont les termes coraniques qui possèdent sept synonymes différents. le proph�te de Dieu, la paix soit sur lui, a dit � ceux qui doutaient : � Dieu m�a ordonn� de lire [� haute voix] le coran en sept lettres. Dans la culture arabe, ce chiffre n’indique pas forcément le numéral cardinal. Al-Bukhârî dans son, Il y a même un consensus sur ce sujet chez les compagnons comme l’atteste un discours public de ‘Uthmân lors de son califat dans lequel il a évoqué ces variantes admises par le Prophète, PSL. Seigneur, accepte notre œuvre. A propos du coran de Qualown, la présentation de ce coran mentionne: « Il a été écrit d’après le récit de Abu- Mosa Ibn Mina, connu sous le nom de Qualown, comme le raconte … Les sept Lecteurs du Coran. Les serments. As-Suyû, Cette position reste, néanmoins, très fragile, car elle ne tient pas compte des traditions prophétiques qui insistent sur le nombre sept. � ce qui diff�re dans les sept lettres c�est l�expression, mais la signification est la m�me, .. le proph�te a approuv� les sept lettres et il a ordonn� de les conserver ? Pour cette dernière catégorie nous pouvons citer deux ouvrages de référence : - Al-Ahruf as-sab‘a de Abû ‘Amrû Ad-Dânî. Le général et le particulier, 3. Les Ahadiths rapportés … Il faut d’abord relever que l’expression arabe (les sept variantes) est polysémique. Par conséquent, il n’est pas approprié de vouloir absolument déterminer une grille de sept variantes de lecture différentes. ‘Abdillâh, les compagnons du Prophète (PSL) pratiquaient le retrait... D’après Abû Hurayra, le Prophète, paix sur lui, raconta cette histoire émouvante&n... Profitez du magazine Islamique où et quand vous voulez. Remercions Le de nous avoir ouvert les portes du Coran, bien que le Livre Sacré ne puisse être touché que par les gens purifiés. Les traditions prophétiques qui évoquent clairement les sept variantes de lecture sont notoires. » » Le mot ḥarf (pluriel : aḥruf) signifie littéralement « lettre », et est utilisé à propos du Coran comme synonyme de qirâʾa (« lecture »). Ce récit nous ne renseigne pas sur le nombre exact de ces compagnons, mais confirme que cette particularité du Coran faisait consensus auprès de cette communauté. Ce cas est illustré par : «, La quatrième tournure consiste à modifier un terme par autre dont le sens les sonorités sont sensiblement différents, comme le terme (talh, La cinquième tournure consiste à modifier la place du mot dans le verset soit en l’avançant soit en le retardant. La plus grande sourate étant celle d’El Bakara , qui est composée d’un très grand nombre d’Ayats (286 au total). Les diff�rences entre les corans des peuples de Al-Kophah, Al-Basra et Al-Sham (par Abe-Zakaria Al-Faran). � Les anc�tres de la nation et les meilleurs imams comprennent le sens de l�expression � Le Coran est descendu en sept lettres � comme : il est venu avec sept accents diff�rents et on a recommand� de le r�citer en sept langues, en utilisant des mots diff�rents et en accord avec les significations [diverses]. Le verset 00 de sourate Le Repentir illustre ce cas de figure avec la particule ‘‘min’’ qui peut être ajoutée soit retirée selon les lectures. Elle peut aussi bien désigner le type de lecture d’un imam que les différents sens sémantiques d’un terme coranique. Il faut alors chercher ce que ce nombre peut bien désigner. Seigneur, fais que … puis neuf sourates. Le site Islamzoom.com vous propose gratuitement et en ligne les récitations coraniques d’une cinquantaine de Moukri’nes (les réciteurs), à votre grande … Après les avoir auditionnés tous les deux, le Prophète, PSL, a validé les deux lectures en leur disant que Gabriel lui a enseigné le Coran de sept manières différentes[]. Abonnez-vous ! Awss bnou Hudhaifah a dit : "J’ai demandé aux Compagnons du Messager d’Allah comment divisiez vous le Coran en hizb ils dirent : trois sourates. Il est mentionn� dans l'encyclop�die arabe simplifi�e, sous le titre � Uthman Bin Affan � qu�il y avait une forte dissension � l'�gard d'Othman, qui s�est achev�e par une r�volution et son assassinat. Ainsi il est clair qu�il y avait sept corans diff�rents, tous autoris�s. Introduction La lettre alif – ا – est particulière car elle peut être récitée de différentes façon. [2] Ibn Abî Usâma, al-Musnad, t. II, p. 734. Ces sourates sont la beauté du Coran: La lecture du Coran: L'incitation à mémoriser le Coran: L'oubli du Coran: Lisez le Coran en sept jours et ne le lisez pas en moins de trois: Apprenez le Coran en apprenant les versets cinq par cinq: Les talismans contenants du Coran, des invocations prophétiques ou des Noms d'Allah: Le Coran … La lecture du Coran aide à activer les neurones, et l'écoute de la récitation du Coran met fin à l'ennui, au stress, à la dispersion et à l'oubli. Introduction. (rapporté par at-Tirmidhi et ad-Dirami d'après Anas.) Premièrement, la majorité des ulémas issus des spécialistes des lectures (du Coran) et des fondements des études sur leCoran soutiennent que les sept lectures du Coran sont reçues par des voies concordantes depuis le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui). Les diff�rences dans les corans issus du recueil des diff�rentes traditions orales. La science des attributs de l’Essence de Dieu, 4. Adoukhan La fumée 56. Le musulman doit donc réciter le Quran un grand nombre de fois. Le Prophète, PSL, a souhaité simplifier la lecture pour ceux qui avaient des difficultés à lire certains versets. Bien entendu, cette segmentation est strictement arbitraire, car on pourrait allonger la liste de ces catégorisations indéfiniment. -L�imam Al-Tabry a expliqu� les raisons pour lesquelles Uthman Bin Affan a br�l� les six corans : Pourquoi Othman a-t-il br�l� les autres Corans ?�S�ils avaient �t� conserv�s, ils auraient �t� des textes de r�f�rence � la place de nos livres d�ex�g�se. BismiLlâhi ar-Rahmani ar-Rahim, Les Mashaykh ont mentionnés six adabs (règles de convenances) extérieures et six intérieures nécessaires à la lecture du Coran : Aujourd’hui on accueille la fondatrice de la Tajweed Academy le premier blog spécialisé dans la lecture du Coran pour les femmes. En effet, les sept lecteurs sont apparus postérieurement à l’époque prophétique, ils n’ont donc rien à voir avec les différentes variantes. At-, Les orientalistes se sont saisis de cette faille pour dire que le Coran était lu selon la guise de chacun, La question reste toujours posée pour connaître la signification de ces sept variantes de lecture. La finalité première de la révélation lors de sa descente était d’être comprise par les nombreuses tribus qui peuplaient l’Arabie dont les dialectes étaient sensiblement différents. Les Sept Ahruf (diverses lectures du Coran / Qiraat) sont associés aux sciences linguistiques et à l'ingénierie linguistique et aux guides de pathologie linguistique révélés avec le Saint Coran: Savez-vous que le Coran confirme les …